L’ Apôtre:  » Un père ou un chef hiérarchique »

L’Apôtre, un père pour l’Église

(Relations ou hiérarchies)

Philippiens 2:20 : car je n’ai personne qui partage mes sentiments, pour se soucier sincèrement de votre situation.

« partage mes sentiments » et  « se soucier de votre situation ». Voilà  l’expression d’un cœur, une priorité que les épitres vont nous révéler par la Grâce de Dieu.  L’Église de nos jours vit pleinement ce que Paul avait écrit:

2 Timothée 4:3 Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs,4 détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.

La fable la plus récente est celle de l’annonce du retour de Jésus pour le 13 ou le 14 ou le 15 Septembre 2015. Cette annonce reflète clairement ce verset de l’apôtre Paul causant aujourd’hui des hommes et des femmes déçus des serviteurs de Dieu, des non croyants traitant le christianisme de folie. Malgré cette fausse prophéties, des chrétiens continuent de vénérer le faux prophète, car ils ont trouvé en lui un « docteurs selon leurs propres désirs ».  

Même si les signes se font voir ou entendre, même si le retour de Jésus se fait sentir plus proche, un nombre incroyable de croyant aujourd’hui, ne discerne pas le temps de Dieu et ce qu’il fait dans ce temps. C’est aussi un temps ou les croyants en général ne « supportent plus la Saine doctrine ». Celle qui annonce la victoire d’un Christ en croix et ressuscité. Alors ils se soumettent a des hérésies, parce qu’ils ont en eux une démangeaison qui les ravis des priorités du Seigneur pour aujourd’hui. C’est le soucis majeur que vis l’Église et qui est dus à l’absence du vrai ministère d’apôtre ou de sa priorité.

Avant d’entrer dans le sujet de cette étude, il serait important de comprendre quelle genre de relation nous est décrit par l’évangile au sein de la Trinité., et comment cette relation a été la base d’action  de chacune de ces personnes de la divinité. Comme nous sommes créés a son image, l’esprit, l’attitude exposée dans cette relation ne dois pas nous laisser indifférent, elle est certainement un modèle pour nous qui sommes appelés a construire avec Jésus son Église. Cette relation c’est celle qui se passe au sein de la Trinité.

A – Relation entre Jésus et son Père

Jean 5: 18 A cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais parce qu’il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui–même égal à Dieu.19 Jésus reprit donc la parole, et leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui–même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père ; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement.

Quand nous lisons ces versets, il est paradoxal de comprendre que quelqu’un qui « se fait égal à Dieu » puisse dire ceci : « ne peut rien faire de lui–même » et encore « il ne fait que ce qu’il voit faire au Père ».
Pourtant, égalité voudrait dire « tout comme ». Cependant ici nous voyons clairement l’attitude de Jésus donnant Priorité à ce que dit et fait son Père.
Même si dans la trinité ils sont égaux, nous ne pouvons nier ici cette attitude stipuler clairement dans la Parole de Dieu. Il est clair dans ces versets, que l’attitude de Jésus enlève la force à la supériorité, la position et au titre, pourtant ils sont trois et les trois sont « UN » nous enseigne la Parole. Toute autorité et soumission  qui s’y trouve au milieu d’eux se traduit par un seul mot : RELATION.

L’Église que l’on rencontre généralement aujourd’hui ont a leurs tête une seule personne qui décide, tranche, coupe. Quelques fois ils sont plusieurs plus ou moins équilibrés, mais on retrouvera la plupart du temps la notion de « hiérarchie ». Si donc on ne retrouve pas la hiérarchie dans la bible, la notion d’autorité et de priorité est mentionnée et elle a besoin d’être comprise. En fait la priorité manifestera l’autorité nécessaire pour sa fonction et son action et dans une relation.

On va donc développé et découvrir cette RELATION,  l’attitude qui l’ accompagne et que nous enseigne la Parole de Dieu. Cette étude mettra en évidence l’importance et la priorité de l’onction et du rôle de chacun. Malheureusement et depuis l’absence du ministère apostolique, nous voyons généralement des croyants dépendre d’une hiérarchie et non du Seigneur. Or l’autorité divine montrée dans ce que Jésus dit plus haut réside dans la relation décrite par le Seigneur Lui-même :

« tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. »

On voit donc que cette Autorité manifestée par Jésus est issue d’une relation, et qu’elle ne l’est en aucun cas issue de l’autoritarisme (autorité imposée), du légalisme ou d’une décision personnelle pour prêcher notre connaissance, notre lumière ou nos convictions de la bible. Je sais que cela dérange et touche notre indépendance, notre sentiment de liberté. L’apôtre Paul lui même précisant avoir reçu l’évangile non d’un homme, mais d’une révélation, ira jusqu’à exposer l’évangile qu’il prêche de peur de courir en vain. J’appelle cela donner la priorité à la Relation. Relation de cœur

Nous comprenons donc que sous un système hiérarchique avec un ou plusieurs dirigeants, un système mondain et purement humain, l’Église n’a pu réellement entrée jusqu’à maintenant dans ce que Dieu avait pour Elle. D’ailleurs ce système a mis au monde des serviteurs de Dieu hérétiques, prêchant l’hérésie comme le retour de Jésus avec une date. Leur évangile ne vient que d’eux-mêmes et de la bible.

OR

« Le Fils ne peut rien faire de lui–même » ! C’est Jésus qui le déclare. Voulais-t-il dire qu’il ne pouvait rien faire? il est Dieu n’est-ce pas? ou alors voulait-il nous montrer par-là, l’attitude et la liberté que Dieu veut créer dans nos cœurs pour construire des Relations entre les différentes onctions qui bâtiront l’Église avant son retour.                  Lisons la suite :

Verset 20 : Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu’il fait ; et il lui montrera des œuvres plus grandes que celles–ci, afin que vous soyez dans l’étonnement.21 Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut.22 Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils,23 afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n’honore pas le Fils n’honore pas le Père qui l’a envoyé.

Ou est l’indépendance dans ce verset? Ou est chacun sa compréhension des écritures,  Je vois au contraire une relation et une liberté!!. Je ne touche pas ici a l’autonomie (notre relation personnelle avec Dieu), mais bien de l’indépendance qui réclament une relation personnelle avec Dieu pour bâtir l’Église et qui n’a pas son exemple dans le nouveau testament.

Conduire, l’Église, nos vies, nos familles par l’indépendance, par notre unique ministère et seule compréhension ne trouve pas sa racine dans la trinité.
D’avoir construit l’Église autrement que dans la dispensation évoqué ci-dessus par la Trinité (Père, fils et st-Esprit) aura conduit petit a petit à la déception. D’ailleurs nous entendons de plus en plus ce langage suivant qui est destructeur : « Nous avons le Saint-Esprit et cela nous suffit ». Je vois le contraire dans la bible. Je vois des hommes de Dieu en relation entre eux,  donnant leur vies les uns pour les autres et prêchant l’évangile dans cet esprit aux églises locales. Je ne parle ici de gérer la vie des croyants et d’être des serviteurs de Dieu qui remplace l’œuvre du Saint-Esprit (l’amalgame existe).

L’Église est un corps, pas n’importe lequel, celui du « Corps de Christ »

1 Cor 12: 21 L’œil ne peut pas dire à la main : Je n’ai pas besoin de toi ; ni la tête dire aux pieds : Je n’ai pas besoin de vous.

Comment se fait il que des pasteurs qui dirigent une Église n’ont pratiquement jamais besoin des autres? ou des parents, un père ou une mère?

L’œil ne peut pas dire à la main  » je n’ai pas besoin » de toi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Comment se fait il que deux ou trois ou quatre églises locales dans une même ville n’ont aucune relation entre elles? Pourquoi?

Parce que l’Église (X) et l’Église (Y) se disent : je n’ai pas besoin » de toi

Le diable est arrivé insidieusement à installer ceci depuis la disparition du vrai ministère d’Apôtre en discréditant cette notion de priorité et de relation primordiale. c’est comme cela que les églises s’autodétruise aujourd’hui et en s’aggravant par le réseau internet qui rend les croyants encore plus indépendants.

Verset 27 : Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.

Même si le pied a une fonction indépendante de la tête et que celle-ci n’a pas celle pour marcher, le pied ne pourra faire sa fonction que s’il y a une tête, un cerveau et avec lequel il est en relation. La tête, comme le pied ont besoin de se reconnaitre, s’accepter, s’unir pour que le corps avance.

Quel est donc le point le plus important? : Ce n’est pas d’être un pied, ni une tête, mais surtout d’être en relation.

Ephésiens 4:16 De lui, le corps tout entier bien ordonné et cohérent, grâce à toutes les jointures qui le soutiennent fortement, tire son accroissement dans la mesure qui convient à chaque partie, et s’édifie lui–même dans l’amour.

PAROLE VIVANTE :

16 Car c’est de la tête que tous le corps tire cohésion et unité, c’est en restant dans sa dépendance que l’ensemble, bien lié et coordonné grâce aux différents muscles et ligaments, forme une structure harmonieuse –– à condition que chaque organe remplisse son office suivant la fonction qui lui a été assignée et selon les forces et capacités qui lui ont été données pour suffire à ses besoins. De cette manière, en assurant l’activité attribuée à chaque partie, tous les membres contribuent ensemble, dans un esprit d’amour, à la croissance organique du corps qui s’élève comme un édifice.

Peut il y avoir croissance sans que l’ensemble soit lié et coordonné? Selon ce que l’on vien de voir la réponse est : non!

C’est dans ce corps bien structuré et jointé que Dieu a établit PREMIÈREMENT les apôtres

1 Cor 12: 28 Et Dieu a établi dans l’Église premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, troisièmement des docteurs ; ensuite il y a (le don) des miracles, puis les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses sortes de langues.

Ce n’est donc pas une question de diriger, de commander ou de se soumettre. C’EST UNE QUESTION DE RELATION et l’Église a besoin de cette révélation, surtout ceux qui sont appelés à la conduire. RELATION et non pas HIÉRARCHIE et encore moins CLERGÉ. C’est là toute la différence. Quand il y a relation, toute ambiguïté concernant l’autorité meure. Elle est automatiquement concéder à la personne qui en est divinement détenteur. C’est pourquoi, pour manger, le pied reconnaitra que c’est la main qui emmène la nourriture à la bouche et naturellement il se soumettra à cette articulation du corps. C’est reconnaître l’autorité de chaque membre pour la fonction qui lui est départie dans le corps. Ne pas l’admettre et ne pas le reconnaitre, c’est aussi considérer que l’on ne fasse pas partie d’un corps. un pied sans corps est mort et un corps sans pied ou sans relation entre eux est un corps handicapé.  C’est là encore une source du drame de l’Église.
1Cor 12 :13 Car c’est dans un seul Esprit que nous tous, pour former un seul corps, avons tous été baptisés, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit.14 Ainsi le corps n’est pas (formé d’)un seul membre, mais de plusieurs.15 Si le pied disait : Parce que je ne suis pas une main, je ne suis pas du corps, –– il n’en est pas moins du corps pour autant.16 Et si l’oreille disait : Parce que je ne suis pas un œil, je ne suis pas du corps, –– elle n’en est pas moins du corps pour autant.17 Si tout le corps était œil, où serait l’ouïe ? S’il était tout ouïe, où serait l’odorat ?18 En fait, Dieu a placé chacun des membres dans le corps comme il a voulu.19 Si tous étaient un seul membre, où serait le corps ?

En fait, Dieu a placé chacun des membres dans le corps

« comme il a voulu »

Dieu l’a voulu ainsi, ce n’est pas à nous. Dieu a voulu qu’il y ait dans la trinité : Un père, un fils et le St-Esprit.
1 jean 5 : 7 Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel : le Père, la Parole et l’Esprit–Saint. Et ces trois sont un. 8 Et il y en a trois qui rendent témoignage sur la terre l’Esprit, l’eau et le sang, et les trois sont d’accord.
C’est aussi Dieu qui a voulu des priorités au sujet des ministères:

1 Corinthiens 12:28 Et Dieu a établi dans l’Église premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, troisièmement des docteurs ; ensuite il y a (le don) des miracles, puis les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses sortes de langues.
C’est Dieu qui a voulu et apprécier l’attitude du fils en la personne de Jésus l’attitude suivante : « le Fils ne peut rien faire de lui–même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père ; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. »
Luc 22 : 42 Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe ! Toutefois, que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne.43 Alors un ange lui apparut du ciel, pour le fortifier.
« Alors un ange lui apparut du ciel, pour le fortifier. »

Il est important de voir combien l’attitude du Fils, dans les douleurs, dans un chemin sans précédent puisqu’il comprend la réalité de la croix, cette attitude à abandonner  au père sa vie en se soumettant à sa volonté. Cette attitude déclenchera la grâce de Dieu : « Alors un ange lui apparut du ciel, pour le fortifier. »

Dieu l’a voulu ainsi, en mettant les priorités en place, C’est la grâce de Dieu qui se déversera sur l’Église. L’Apôtre est un Père pour l’Église pour emmener l’Eglise à comprendre ce chemin ou la grace de Dieu se déversera. C’est pourquoi le Seigneur veut restaurer ce ministère au sein de l’Église.

« Le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu’il fait »

Cela s’appelle relation. L’apôtre Paul, Timothée, Tite avaient compris ce genre de relation et ils sont devenus des hommes clés en relation pour la construction de l’Église et pour fortifier les églises locales.
Le diable est arrivé à éloigner cette révélation du coeure de l’Eglise, en enlevant dans l’Église l’impact du vrai ministère d’apôtre, seul ministère capable de construire cette relation dans les ministères et les croyants et selon le Seigneur, et non celui des hommes qui détruit, manipule et sectarisme. Les messages de la délivrance (extrême) , démonologie, kingdom now, prospérité, ont mis plein lesyeux des chrétiens, les attirants dans des pièges pour ne pas voir la réalité en Christ.

B – Relation entre Jésus et le Saint-Esprit

Jean 16 : 7 Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m ‘en aille, car si je ne m’ en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m ‘en vais, je vous l’ enverrai. Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement: en ce qui concerne le péché, parce qu’ils ne croient pas en moi; la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus; le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé. J’ ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant Quand le consolateur sera venu, l ‘Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui- même, mais il dira tout ce qu’ il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’ annoncera. Tout ce que le Père a est à moi; C’est pourquoi j’ai dit qu’il prend de ce qui est à moi, et qu’ il vous l’annoncera.

Le Saint-Esprit est envoyé par Jésus, mais « il ne parlera pas de lui même ». Pourquoi ? Le Saint-Esprit en serait-il incapable ? N’est-il pas égal aux Deux autres Membres de la Trinité ? Est-ce cela que Jésus a voulu communiquer ou veut il ici aussi nous montrer l’importance de la relation, d’un travail d’équipe, d’une unité, au sein de la Trinité ou chacun a un rôle bien défini, reconnu et en se soumettant les uns aux autres dans l’amour.
Voyons dans quels cadres Jésus parle t’il de la sorte du St-Esprit ? Il nous le dit :

1- il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement
2- il vous conduira dans toute la vérité

Donc pour convaincre le monde et pour conduire l’Église

– Il ne parlera pas de lui même
– Il dira tout ce qu’ il aura entendu
– Il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera

Quand on réalise que le Saint-Esprit en tant que 3ème personne de la divinité, « ne parlera pas de lui- même », et « qu’il dira tout ce qu’il aura entendu », comment peut-on imaginer une vie Chrétienne du genre « moi et le Saint Esprit », c’est a dire indépendante.

C- L’attitude de Dieu le Père

Jean 5 :22 « mais il a remis tout jugement au Fils, 23 afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père ».
« Le Père remet tout jugement au Fils ». La notion de supériorité n’existe pas ici. Il est question de Relation, de confiance, de rôle à jouer dans une équipe.

Quand on analyse l’attitude de chaque personne de la trinité, on ressent une soumission de cœur, une reconnaissance des attributs de l’autre. Cette soumission telle qu’on la voit ici n’est pas imposée. Elle est différente, elle n’est pas hiérarchique tel que nous la connaissons dans ce monde et que l’on retrouve dans nos Eglises.
Le diable a profité de la disparition du ministère Apostolique pour manipuler les gens par des compréhensions humaines de l’Eglise. Son seul but dans les extrêmes est de détourner le cœur des ministères et par conséquents des croyants, du message de la croix qui nous emmène à renoncer à nous-mêmes pour vivre Christ et ainsi établir de vrai relations dans l’Eglise. Cela s’appelle selon la bible : Vivre comme un fils.

Mathieu 5 :44 Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent.45 Alors vous serez fils de votre Père qui est dans les cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.

La notion de la croix, de payer le prix est toujours pour l’homme une signification de défaite. Avant la venue de Jésus, les juifs attendaient un messie victorieux et non un messie en croix qui était à l’époque une terrible défaite. De nos jours, nous trouvons parmi les croyants un langage du type : « Jésus à payer le prix, nous n’avons plus à le payer….. ». Ce genre de réflexion parait tellement vrai et spirituel. Basée sur cette fondation, l’Eglise est arrivée là où elle est.

Revenons à cette relation au sein de la trinité. Nous allons découvrir, qu’entre l’équipe de Paul, nous allons trouver les mêmes attitudes.

1 Cor 4 :14 Ce n’est pas pour vous faire honte que j’écris cela ; mais je vous avertis comme mes enfants bien–aimés.15 En effet, quand vous auriez dix mille précepteurs en Christ, vous n’avez cependant pas plusieurs pères, puisque c’est moi qui vous ai engendrés en Christ–Jésus par l’Évangile.16 Je vous exhorte donc ; soyez mes imitateurs.17 A cet effet, je vous ai envoyé Timothée, qui est mon enfant bien–aimé et fidèle dans le Seigneur ; il vous rappellera mes voies en Christ, telles que je les enseigne partout dans toutes les Églises.

Au verset 15, Paul écrit que les Corinthiens pouvaient avoir dix mille précepteurs. Un précepteur était un serviteur de haut rang, payé pour s’occuper des enfants de son maître et les emmener à l’école. Ainsi, Paul affirme que les Corinthiens auraient pu avoir beaucoup (dix mille) de ces « précepteurs » spirituels pour prendre soin d’eux. Mais pour lui, un précepteur ne pouvait pas être « le père ». Comme chez les Corinthiens, Paul leur rappelle qu’ils n’ont pas « plusieurs pères ». Il était le seul à l’être de par l’évangile qu’il leur a transmis. Aussi Paul a pu les appeler « ses enfants bien-aimés (verset 14) ».

« C’est moi qui vous ai engendrés en Christ–Jésus par l’Évangile » disait-il. Paul tenait à le leur rappeler. Pourquoi ? Il va réveiller en eux et leur rappeler la fondation qu’il avait posée par l’évangile, et sur laquelle ceux qui étaient censés les conduire et «construire dessus ». Ces derniers ayant fait totalement le contraire.

Est-il en train de s’immiscer dans la vie de l’église locale et de prendre autorité par-dessus ceux qui étaient en place. Non, simplement comme un père, il leur montre qu’ils n’ont pas construit dans la même ligne de conduite dans laquelle ils ont été « engendrés ». Il va les reprendre, les confronter à ce même évangile qu’ils avaient entendu au départ au travers de lui. Il va ramener le cœur de Corinthiens dans une relation Spirituelle avec lui, a cause de l’évangile qu’il transporte pour l’Eglise, les croyants…..

Le style de vie qu’ils avaient (jalousies, querelles, divisions, péchés…) à exposé le fait qu’ils vivaient un évangile prêché par des précepteurs (des maîtres), par un évangile différent dans l’esprit de celui de Paul (le père), par des hommes ou des apôtres prétendus supérieurs.

2 Cor 11 : 4 Car, si le premier venu vous prêche un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre évangile que celui que vous avez accueilli, vous le supportez fort bien.5 Or, j’estime que je n’ai été inférieur en rien aux apôtres prétendus supérieurs.

En fait ceux qui dirigeaient l’Eglise de Corinthe, de par leurs attitudes ont démontrés que leurs RELATIONS SPIRITUELLES avec l’apôtre Paul pour construire l’Eglise était rompues. Paul ayant posé la fondation, s’en va ailleurs, continuer son ministère là où le Seigneur l’envoyait. Mais l’œuvre à Corinthe après le passage de Paul devait continuer, mais en faisant attention comment batir dessus,  « Un autre devait bâtir dessus ».

Comment donc cette relation pour le bien de l’Eglise s’est-elle brisée : Paul répond : par cet ou ces « autres qui bâtissent dessus ».

Les anciens qui avaient la charge de l’Eglise ont continués la construction de la vie des croyants de Corinthe avec leur propre conception de l’évangile (avec un autre évangile, un autre Jésus) mais  pas sur la fondation posée plus tôt par Paul (1Cor 6 :5 )  :

2 Corinthiens 11:4 Car, si le premier venu vous prêche un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre évangile que celui que vous avez accueilli, vous le supportez fort bien.

Quels en a été le résultat tout en prêchant le même Jésus?

Divisions, disputes, jalousies….. On retrouve une situation similaire chez les Galates:

Galates 1:6 Je m’étonne que vous vous détourniez si vite de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre évangile.7 Non pas qu’il y en ait un autre, mais il y a des gens qui vous troublent et veulent pervertir l’Évangile du Christ.

C’est là où nous  comprenons l’importance d’un père spirituel, d’une équipe d’homme qui travaillent avec le même évangile, dans le même esprit et en relation.

Nous allons maintenant faire la relation entre Paul, les équipes et les églises locales qui travaillent avec lui et la relation entre Jésus, son Père et le St-Esprit. Ainsi nous pourrons voir l’efficacité spirituelle qui en dégagera pour construire l’Eglise de Jésus-Christ et renverser les œuvres du diable et de la chair dans les églises locales.

Relation de Paul avec les serviteurs de Dieu et l’Eglise.

1Cor 4 :15 vous n’avez cependant pas plusieurs pères, puisque c’est moi qui vous ai engendrés en Christ–Jésus par l’Évangile.16 Je vous exhorte donc ; soyez mes imitateurs. 17 A cet effet, je vous ai envoyé Timothée, qui est mon enfant bien–aimé et fidèle dans le Seigneur ; il vous rappellera mes voies en Christ, telles que je les enseigne partout dans toutes les Églises.
Paul rappelle que c’est lui (le Père) qui les a engendrés dans l’évangile de la croix, l’évangile de Jésus-Christ crucifié.

1 Corinthiens 1: 21 Car puisque le monde, avec sa sagesse, n’a pas connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication.22 Les Juifs demandent des miracles, et les Grecs cherchent la sagesse :23 nous, nous prêchons Christ crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les païens, 24 mais pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs, Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu.
C’est la révélation de Jésus-Christ crucifié que Paul a POSÉE et TRANSMISE au cœur des croyants de Corinthe. C’est ce fondement posé par lui qui fait de lui un Père. Ce n’est pas parce qu’il a emmené quelqu’un a l’Eglise et c’est dans cette relation avec lui que les corinthiens se sont éloignés.
Les anciens de l’Eglise de Corinthe croyait pouvoir conduire l’Eglise parce qu’ils avaient un ministère et par cette attitude ils ont coupés toutes relations avec l’évangile de Paul. Ils ont produits de croyants divisés : ceux de Paul, ceux de Céphas……..

Ils se sont crut capable avec leur évangile, avec leurs dons et les manifestations spirituelles abondantes au milieu d’eux et ils ont ainsi mis de côté l’évangile dans lequel Paul les avait engendrés et ils ont commencé à régner seuls:

1 Corinthiens 4:8 Déjà vous êtes rassasiés, déjà vous êtes riches, sans nous vous avez commencé à régner ! Et puissiez–vous régner en effet, afin que nous aussi nous régnions avec vous !

Résultats : divisions, jalousies, disputes……

Les Corinthiens avaient quitté la fondation. L’apôtre Paul en tant que Père et de par l’onction qui l’anime en tant que tel va par l’Esprit en premier lieu ramener le cœur des Corinthiens sur la bonne fondation et à embrasser de nouveau « Jésus-Christ crucifié ».
Comment ? Certainement pas par les anciens qui s’en étaient éloignés. Paul avait construit une équipe autour de lui et c’est Timothée qu’il choisit d’envoyer pour :
1 Cor 4 :17 Il vous rappellera mes voies en Christ, telles que je les enseigne partout dans toutes les Églises.
Qu’est ce qui est important et prioritaire pour Paul : « rappeler mes voies en Christ » !!
Paul dit : d’une part : « je vous ai envoyé Timothée » et ensuite, « il vous rappellera mes voies en Christ.»
Que voulait-il dire ?
Réponse : A Corinthe, les anciens ou les ministères étant sur place prêchait un autre Jésus que celui de Paul en ces termes : «mes voies en Christ ».
Pour comprendre, revenons à la relation entre Jésus et son Père et Jésus et le St-Esprit.
Jean 5 :18 le Fils ne peut rien faire de lui–même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père ; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement
Jean 16 : car il ne parlera pas de lui- même, mais il dira tout ce qu’ il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera
Revenons à Timothée.
2 Timothée 3 : 10 Pour toi, tu as suivi de près mon enseignement, ma conduite, mes résolutions, ma foi, ma douceur, ma charité, ma constance, 11 mes persécutions, mes souffrances. A quelles souffrances n’ai–je pas été exposé à Antioche, à Icone, à Lystre ? Quelles persécutions n’ai–je pas supportées ? Et le Seigneur m’a délivré de toutes.12 Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus–Christ seront persécutés.13 Mais les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal, égarant les autres et égarés eux–mêmes.14 Toi, demeure dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises ; 15 dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus–Christ.
2 Timothée 1:13 Retiens dans la foi et dans l’amour qui est en Christ–Jésus, le modèle des saines paroles que tu as reçues de moi.
2 Timothée 2 :1 Toi donc, mon enfant, fortifie–toi dans la grâce qui est en Christ–Jésus.2 Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie–le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres.
Voilà l’Homme que Paul a envoyé a Corinthe, voilà l’homme que le St-Esprit choisit d’envoyer.
Et quelles similitudes nous retrouvons dans la relation entre les personnes de la trinité et la relation entre Paul et Timothée.
– Jésus ne fait rien de lui-même et fait ce qu’il voit faire le Père.
– Le St-Esprit ne parlera pas de lui- même et il dira tout ce qu’il aura entendu de Jésus qui Lui-même a entendu du Père
Et Timothée qui rappelle « les voies de Paul »
Philippiens 2 : 19 J’espère dans le Seigneur Jésus vous envoyer bientôt Timothée, afin d’être encouragé moi–même en apprenant ce qui vous concerne.20 Car je n’ai personne ici qui partage mes sentiments, pour prendre sincèrement à cœur votre situation
– Partage les sentiments de Paul

  • Ce qu’il a entendu de Paul : « que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie–le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres.»
  • Et encore : 1 Cor 4 :17 Il vous rappellera mes voies en Christ, telles que je les enseigne partout dans toutes les Églises.
    PARTOUT !!!… PARTOUT !!!… PARTOUT !!!… PARTOUT !!!… PARTOUT !!!………….

DANS TOUTES LES ÉGLISES
LE MÊME ENSEIGNEMENT DE PAUL
LA MÊME RÉVÉLATION DE JÉSUS-CHRIST CRUCIFIÉ
Où est donc la diversité, me diriez-vous ? Paul répond clairement :
1 Cor 12 : 4 Il y a diversité de dons, mais le même Esprit ; 5 diversité de services, mais le même Seigneur ; 6 diversité d’opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous. 7 Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité (commune).
Nous retrouvons donc dans le verset ci-dessus, les trois personnes de la divinité œuvrant ensemble pour : « l’utilité (commune). » Ayant le message et cœur du Père sans avoir une séparation entre eux parce que chacun a son message.
C’est cette relation que l’on a besoin de retrouver et qui construira l’Eglise d’avant son retour et non pas : Moi je suis prophète, moi apôtre, moi pasteur, moi sentinelle, moi c’est comme cela que je vois, moi c’est plutôt comme cela ……..etc. Le « moi je », n’a jamais construit. Ensemble et dans même esprit dit Paul.
Je suis convaincu que ce que je viens de dire ici va déranger beaucoup et risque d’être mal interprété. Mais j’obéis au seigneur et c’est lui qui : «qui opère tout en tous ».
Pour conclure cette étude, il est clair encore une fois que le ministère de l’Apôtre décrit dans le nouveau testament est un élément prioritaire dans la construction de l’Eglise et la relation des anciens des églises locales ou des autres ministères avec l’Apôtre est indispensable.
Le cœur de Père qui est investi dans l’onction de l’Apôtre, mettra au monde des fils de l’évangile apostolique. Ces fils seront les seuls qui pourront emmener l’Eglise dans la maturité et mettra le feu dans le cœur des croyants pour qu’ils ressemblent à Jésus.
Des hommes de relation et non de hiérarchie.

A propos jnpa

Donné ma vie a Jésus depuis Juin 1982
Cet article a été publié dans L'APÔTRE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s