L’ Apôtre : Pose le fondement et un autre bâtit dessus

J’ai posé le fondement

1 Cor 3 : 5  Selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus.11 Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus–Christ.

Traduction Parole vivante (Alfred KUEN) du verset 10 :

Conformément à la mission que Dieu, dans sa grâce, m’a assignée et selon les capacités qu’il m’a données, j’ai posé chez vous le fondement selon les règles de l’art, comme un architecte qui connaît son métier. A présent, quelqu’un d’autre continue la construction et bâtit sur ce fondement. Seulement, que chacun prenne garde à la manière dont il y bâtit.

Toute construction à un départ, et démarre par une fondation. Comme étudié dans les précédents textes, nous parlerons de « priorité » et prions que le Seigneur nous éclaire, nous ouvre les yeux pour comprendre cette priorité. En ce qui concerne la construction de son Église, Jésus nous donne tous ce qui nous est nécessaire dans sa Parole et désire par le St-Esprit nous révéler ce qu’il a établi. Notons avant de continuer qu’ il n’y a pas de clergé dans le nouveau testament, il y a une structure, des ministères et divers dons  avec différentes onctions pour des taches auxquelles Dieu les appelles.

1 Corinthiens 12:28 C’est ainsi que Dieu a établi dans l’Église, premièrement des apôtres,

Dieu a établi  « premièrement » dis l’Apôtre Paul. C’est sa volonté, c’est son plan. Si tel est sa volonté, Je vous invite avec moi à la découvrir au travers de la Parole, afin qu’elle nous sois révélée par sa Grâce et que nous puissions une fois convaincu nous y soumettre.
Comprenons d’abord pourquoi Paul,  parle de l’aspect de son ministère avec les corinthiens, et pourquoi le Saint-Esprit nous le relate dans la Parole de Dieu?
Cette Église vivait un moment de trouble, de tiraillement entre les frères. C’était l’église de la ville de Corinthe et n’était pas une dénomination au milieu de tant d’autres églises dans cette ville. C’était L’Église de Dieu pour la ville Corinthe et non pas une des églises.

Il est nécessaire de comprendre ce point avant d’aller plus loin. Pour paul Il fallait  préserver « l’unité » des Corinthiens pour éviter une division qui aurait pu se transformer en une autre église et qui serait forcément devenu une dénomination.

1 Cor 1: 10 Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus–Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment.

L’Église d’aujourd’hui est éclatée, séparée, divisée. De nos jours, « L’unité de l’esprit » qui a été préservé du temps de l’Apôtre Paul à été saccagée et n’a plus la même valeur au yeux de la plupart des hommes de Dieu et des églises.

Cette « unité de l’esprit » était menacée chez les corinthiens. Une porte était ouverte pour qu’elle le soit. L’apôtre Paul va ouvrir les yeux de corinthiens, il va leur montrer où sont les failles possibles qui aurais permis à la division de s’installer et de détruire l’église locale.

Au verset 10 il dit  : « j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. »

Il évoque ici deux raisons. La fondation

et le service de Dieu.

1- Quelle fondation est posée ou a été posée et qui la pose ou qui l’a posée?
2- Quelle est la suite donnée sur la fondation posée par Paul et qui en est concerné?

C’est à ces deux questions que nous allons répondre. Nous réaliserons certainement le pourquoi du « mal être » des églises et des croyants de nos jours.
Comprenez frères et sœurs, l’importance d’un bon départ pour une église et pour un croyant d’avoir une bonne fondation. Jésus a été clair dans :

Mathieu 7:25 elle ne s’est pas effondrée, car ses fondations reposaient sur le roc.

Avant de définir cette fondation, voyons comment Paul défini son ministère auprès des corinthiens? Il dit au verset 10 version (parole vivante) : « mission que Dieu, dans sa grâce, m’a assignée et selon les capacités qu’il m’a données ». Paul relève deux aspects importants de son ministère.

1- Mission dont Dieu l’a assigné
2- Dont Dieu lui a donné des capacités

Il est donc envoyé par Dieu pour une mission spécifique et pour laquelle Dieu lui a « rendu capable ».

1 Timothée 1:12 Je suis reconnaissant envers celui qui m’a rendu capable de remplir cette tâche, Jésus–Christ, notre Seigneur. En effet, il m’a accordé sa confiance en me choisissant pour ce service,

On ne s’improvise pas ce ministère, ni pour aucun autre d’ailleurs. Il ne parle pas ici d’éloquence, ni de connaissance. Paul n’avait pas fait d’école biblique à l’issue duquel il était devenu apôtre. Il a été rendu capable par Dieu. Cela veut dire qu’il n’avait aucune capacité de lui-même. Et pourtant, il se disait être « irréprochable, à l’égard de la justice de la loi ». (Philippiens 3:6)
Pour revenir au verset 10 cité en référence,  il va comparer son ministère à celui d’un architecte. L’architecte est un professionnel du bâtiment, il a un rôle spécifique tout comme les autres acteurs de la construction. Mais son rôle est prioritaire. Après avoir défini les projets de construction, L’architecte est contacté par le concepteur pour la mise en place de ce projet, pour son implantation, sa fondation et le suivi de toute la construction. Le désir d’une construction saine et bien faite réclame incontestablement un  professionnel.

Si Paul se compare à un architecte, il nous faut donc définir son rôle d’apôtre dans la construction de l’Église. Avec ce que nous venons de comprendre, son rôle est donc prioritaire. Il ne doit pas être accepté comme une obligation, une loi et un principe. Il doit être compris et révélé. C’est le but de cette étude, afin que Dieu dans sa grâce opère un miracle dans les coeurs pour le comprendre et l’accueillir à sa réelle place.

C’est pourquoi Paul ne se met pas en avant et ne s’attribue pas un rang supérieur. Il se met au même rang que les autres ministères comme « Apollos et Céphas ».  « Nous sommes ouvriers avec Dieu » dit-il, cependant en ce qui concerne son ministère, la tache pour laquelle il a été mandaté et assigné par Dieu, il déclare ceci:

« j’ai posé chez vous le fondement selon les règles de l’art »

Si la logique voudrait que toute construction commence par une fondation, et si Paul se compare à un architecte, l’apôtre devient donc une « priorité » pour commencer et suivre la construction de l’Église qui est le projet éternel du Seigneur qui désire que « Son Église »  soit bâti dans « les règles de l’art ».

C’est La volonté de Jésus. L’architecte spirituel est donc important et primordial. Nous comprenons pourquoi Il a appelé 12 Apôtres dans lesquels il a investi les choses du  Royaume de Dieu. Par la suite, Il les envoya. Ce n’est pas 12 évangélistes ou autres ministères qu’Il a équipés et envoyés pour poser les fondations. Nous allons le comprendre.

Que contient cette fondation, pourquoi Paul en parle aux Corinthiens à ce moment précis où naissent les divisions ?

Au verset 11, après avoir dit j’ai posé le fondement, il dit quelque chose de très important :

« Pour ce qui est du fondement, nul ne peut en poser un autre que celui qui est déjà en place, c’est–à–dire Jésus–Christ. »`


« nul ne peut en poser un autre » Il attire l’attention sur le fait qu’après avoir posé le fondement, il n’y en a pas d’autre à poser que Jésus-Christ. On pourrait se poser la question suivante: L’évangéliste, le pasteur, le docteur ne peuvent-ils pas eux aussi poser cette fondation? la réponse est non. Déja la bible n’évoque aucun autre ministère d’éphésiens 4 comme pouvant le faire. Nous allons comprendre pourquoi?

1Cor 4 :1 En ce qui nous concerne, Apollos et moi, qu’on nous considère donc comme de simples serviteurs du Christ, des intendants chargés de communiquer les secrets de Dieu.2 Or, en fin de compte, que demande–t–on à des intendants ? Qu’ils accomplissent fidèlement la tâche qui leur a été confiée.
Cette tache de poser la fondation a été « confié » par le Seigneur. Qu’a-t-il voulu dire par j’ai posé le fondement à savoir  Jésus-Christ? il le répond au :
Chapitre 2 : 1 C’est pourquoi, moi aussi, frères, lorsque je suis allé chez vous, je ne suis pas venu proclamer le secret de Dieu en utilisant le prestige de l’éloquence ou de la sagesse.2 Car, je n’ai pas estimé devoir vous apporter autre chose que Jésus–Christ, et Jésus–Christ crucifié.

Voilà, ce que contient ce fondement et ce qui rend la construction de l’Église solide.

«Jésus–Christ crucifié. »

C’est quoi «Jésus–Christ crucifié. »? cela consiste en quoi? Il l’explique dans le verset suivant.

1 Corinthiens 6:7 C’est déjà certes un défaut chez vous que d’avoir des procès les uns avec les autres. Pourquoi ne souffrez–vous pas plutôt quelque injustice ? Pourquoi ne vous laissez–vous pas plutôt dépouiller ? 8 Mais c’est vous qui commettez l’injustice et qui dépouillez, et c’est envers des frères que vous agissez de la sorte
Paul exprime aux Corinthiens qu’ils sont sur une autre fondation que celle qu’il a posée. La fondation sur laquelle ils sont n’est pas celle de « Jésus–Christ crucifié. »
Comment peut il dire cela a des gens qui ont presque tout reçus? Mais il constate ceci :

– Pourquoi ne souffrez–vous pas plutôt quelque injustice
– Pourquoi ne vous laissez–vous pas plutôt dépouiller

Au contraire : Mais c’est vous qui commettez l’injustice et qui dépouillez, et c’est envers des frères que vous agissez de la sorte
Force est de constater que « Jésus–Christ crucifié. » n’est plus la base de leur vie chrétienne, celle que Paul avait posée. Renoncer à eux–mêmes, prendre le chemin de la croix n’a plus été le battement de leur vie chrétienne.
On retrouve d’ailleurs cette même fondation posée aussi par Paul dans l’église d’Éphèse :

Éphésiens 4:21 si du moins vous avez entendu parler de lui, et si vous avez été instruits en lui, conformément à la vérité qui est en Jésus : c’est–à–dire vous dépouiller,

A l’identique l’Apôtre Jacques qui nous rappelle aussi ceci :

Jacques 4 :1 D’où viennent les luttes, et d’où viennent les querelles parmi vous, sinon de vos passions, qui guerroient dans vos membres ?

On comprend et réalise, que l’absence du vrai ministère d’apôtre et par conséquent du vrai message de la croix, à été la porte ouverte pour que les luttes intestinales au sein de l’Église (oeuvres et fruits de la chair) se développent et fassent les dégats que nous connaissons de plus en plus aujourd’hui (divisions, dénominations, sectes). Cette absence à privée l’Eglise du message de « Jésus-christ crucifié », message qui est la puissance de Dieu pour les croyants. C’est le fondement même du message de l’évangile.

1 Cor 1:21 il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication. Les Juifs demandent des miracles et les Grecs cherchent la sagesse: nous, nous prêchons Christ crucifié; scandale pour les Juifs et folie pour les païens, mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs

Cette absence, ont conduit les autres ministères  a conduire l’Eglise sans porter puissament ce message, du fait qu’ils ne sont pas équipés( leurs ministères) pour poser des fondations et c’est par cette brêche que les mouvements dénominationelles ont pris naissance, a la différence de Paul, qui transportait la révélation de la croix  et avais transmis aux Corinthiens un message qui allait ammener à la croix la division. Les Corinthiens sont donc devenus :

Colossiens 3 : 10 devenir conforme à lui (Jésus) dans sa mort.

Et cela nous rappelle aussi les Paroles de Jésus :

Luc 9:23 Puis, s’adressant à tous, il dit : – Si quelqu’un veut me suivre, qu’il renonce à lui–même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive.
Luc 14:27 Celui qui ne porte pas sa croix, et qui ne me suit pas, ne peut être mon disciple.

C’est ainsi que du vivant de Paul et des autres Apôtres, il n’y a pas eu une seule division catastrophique dans l’Église et qu’ainsi l’unité de l’Esprit a été préservé.
L’absence de ce ministère tel qu’il est décrit et de sa « priorité » est la vraie raison des catastrophes de l’Église.

L’Eglise en général est aujourd’hui sur une fondation dénominationelle, issue d’évangélistes, de pasteurs, de prophètes, d’enseignants et de missionnaires. Bâti bien souvent que par les « lumières » d’un seul ministère.

Rien n’a changé depuis les temps de l’apôtre Paul !! Moi je suis de Paul, moi de Céphas, moi de Jésus……..Aujourd’hui les noms changent et se rajoutent en plus les dénominations: Les croyants disent donc: Je suis protestant, je suis baptiste, je suis évangélique, je suis pentecôtiste, je suis apostolique, je suis des assemblées de Dieu, de l’Eglise évangélique, anglicane…….. de Wesley, de Billy Graham, de watchmann Nee, de Chip Brogden, de Frank Viola, de la croix, du parler en langues, de la délivrance, de moi-même, ect…. 
C’est une suite logique, quand on n’a plus de fondation. C’est la division !! Et on retrouve cela au sein des églises, dans les familles (séparations, divorces, famille chrétienne brisée), dans les relations fraternelles, entre serviteurs de Dieu, dans notre travail ect….

L’absence du ministère apostolique et de surcroit de la fondation qu’il pose, est la brèche la plus importante.

Il est donc nécessaire pour construire l’Eglise que la fondation « « Jésus-Christ crucifié » soit posé avant toute chose : « Priorité »

Paul et les Corinthiens

Que s’est-il passé au milieu des Corinthiens alors que Paul avait posé la bonne fondation. Lisons :
1Cor 3 : 21 Que personne donc ne mette sa gloire dans les hommes ; car tout est à vous, 22 soit Paul, soit Apollos, soit Céphas, soit le monde, soit la vie, soit la mort, soit les choses présentes, soit les choses à venir. Tout est à vous ; 23 et vous êtes à Christ, et Christ est à Dieu. 1 Ainsi, qu’on nous regarde comme des serviteurs de Christ et des administrateurs des mystères de Dieu.

Dans ce qui excitait les disputes chez les Corinthiens, Paul notait une base malsaine dans les relations entre « croyants et serviteurs de Dieu » : « moi je suis de…. et moi je suis de ». C’est le langage typique de quelqu’un qui n’est pas ou n’est plus spirituel, en fait qui n’a plus de fondation.

Les croyants ont mis leur fierté à avoir établi Paul, Céphas ou Apollos comme leur prédicateur. C’est la où l’onction qui animait le ministère de Paul, lui qui est sur la bonne fondation va tout de suite discerner cette attitude : Il leur dira immédiatement : «Que personne donc ne mette sa gloire dans les hommes »

Il dit aussi :

2 Corinthiens 11:2 Car je suis jaloux à votre sujet d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter au Christ comme une vierge pure.

En clair, Paul leur transmet dans une relation qui n’est pas émotionelle ceci :

« Vous n’êtes pas mon église » – « Je ne vous ai pas fiancé avec moi » – « mais avec Jésus-Christ » – Je ne suis que l’instrument choisit et envoyé par Jésus pour vous engendrer sur ce fondement de la croix. DDe même dit il, Apollos et Céphas ne sont que des serviteurs comme moi et avec chacun sa fonction.

« Ainsi, qu’on nous regarde comme des serviteurs de Christ et des administrateurs des mystères de Dieu. »

Cette même onction ira jusqu’aux racines des problèmes, jusqu’a parler a ceux qui sont supposés conduire cette Eglise.

1 Corinthiens 6:5 Je le dis à votre honte. Ainsi, parmi vous, il n’y a pas un seul homme sage qui puisse prononcer un jugement entre ses frères !

« Pas un seul homme sage » dit-il. Pas un seul homme sur une bonne fondation qui va pouvoir transmettre la « vie de Christ ». Pas un seul va confronter la chair et ses désirs entre eux.
Au contraire, anciens ou responsables de cette Eglise n’ont pas pris garde de la maniere qu’ils allaient construire sur la fondation posée par Paul. D’emblée Paul va mettre le doigt sur ce problème très très important. Les corinthiens étaient conduit par des responsables qui n’avaient pas eu la révélation de l’évangile de la croix.

1 Cor 3 : 10 : un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus.

L’absence d’un vrai ministère apostolique va obligatoirement permettre à de telles dérives dans les Eglises. C’est une porte ouverte a toutes sortes d’hérésies ou de fausses doctrines ou tout simplement à un évangile vrai, basé sur la parole de Dieu expliquée et détaillée mais sans puissance. Pourquoi? La plupart de ces églises sont gérées par un seul berger ou pasteur qui ont bien sur une équipe avec eux et sur lequel ils agissent en responsable pricipal et unique. Ils sont sans apôtre dans leurs vies et celle de l’Eglise.

« que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus. »

Cela veut dire qu’il y a une suite et une manière. L’Apôtre dans ce que nous comprenons maintenant n’est pas seulement un prédicateur invité pour un séminaire ou par amitié. C’est ce qui se passe malheureusement dans la plupart des Eglises. L’invité fait son show, et il repart laissant derriere lui le petit train train quotidien et des situations sans issues.

Comprenons-le mes freres et soeurs!!!! L’Apôtre pose une fondation. Celle de « Jésus–Christ crucifié. » Et un un autre bâtira dessus. Comment  et de quelle manière ??? Les resposnables qui batissent dessus sont ils eux mêmes sur cette fondation de Jésus-Christ Crucifié?

Réalisons que Paul ai eu à dire cela ?  : 1 Corinthiens 6:5 Je le dis à votre honte. Ainsi, parmi vous, il n’y a pas un seul homme sage qui puisse prononcer un jugement entre ses frères ! C’est que cela a une importance capitale!!!

Pas un seul serviteur de Dieu ou croyant ont pu amener la révélation de la croix dans la vie de ces frères qui se disputaient les serviteurs de Dieu.

Freres, Soeurs, aucune Eglise n’est à l’abri ce des dérives encore plus quand ils n’ont aucune relation avec un vrai apôtre. D’où l’importance que ces relations puisse se créer pour une véritable construction de l’Eglise

Comprenez-vous cette priorité pour l’Eglise et les serviteurs de Dieu? Dans tous le nouveau testament, aucun autre des ministères d’Ephésiens 4:11  ont manifesté ce caractère dans leur service. Ils ne sont pas appellés a cela ayant eux même besoin de cette onction, de cette fondation dans leurs vies et ministères pour la construction de l’Eglise

La parole de Dieu nous à en partie éclairé et nous sommes appelés à y prêter attention. En fait déja à l’époque Paul s’adressait a nous :

1 Cor 1:1 Paul, appelé à être apôtre de Jésus- Christ par la volonté de Dieu, et le frère Sosthène, à l ‘Église de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui ont été sanctifiés en Jésus- Christ, appelés à être saints, et à tous ceux qui invoquent en quelque lieu que ce soit le nom de notre Seigneur Jésus- Christ, leur Seigneur et le nôtre.

Prions pour que cela s’établisse et bonnes réflexions!
L’Apôtre une priorité A suivre…….

A propos jnpa

Donné ma vie a Jésus depuis Juin 1982
Cet article a été publié dans L'APÔTRE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’ Apôtre : Pose le fondement et un autre bâtit dessus

  1. Ping : La Grâce et l’Apostolat | La Prédication de la Croix : Le Message qui construit Son Église (1 COR 1:18)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s